Rechercher

« Ne prenez pas pour vrai, tout ce qui vous est dit, même si ces paroles proviennent d’un maître. »


« Ne prenez pas pour vrai, tout ce qui vous est dit, même si ces paroles proviennent d’un maître. » Bouddha

Et cela interroge sur la notion même de maitre. Qui est un maitre pour moi ? Qui a cette emprise sur mes actes et mes pensées. Qui peut avoir ce pouvoir sur ma vie ? Un enseignant, un parent, un patron ? ou même mon propre mental ?

En soi, qui peut avoir tellement de pouvoir… parce que la question est là, pourquoi accorder tant de pouvoir à une autre personne ? Car en effet je pense qu’il s’agit ici du pouvoir que l’on accorde à l’autre. Car rechercher des réponses à l’extérieur de soi est souvent la voie la plus facile. Il est facile de prendre les enseignements d’un "maitre" comme du pain béni et de construire toute sa vie sur cette base. Il est bien plus confortable de suivre des préceptes tout établis que de chercher en soi-même ce qui semble juste. Simplement, qui d’autre que moi-même, connais ma vie, mes aspirations, mes valeurs. Après tout c’est MOI qui vis ma vie, pas le "maitre" !

Il s’agit aussi de se connaitre suffisamment pour cela, de laisser suffisamment de place en soi pour laisser émerger ses propres concepts. Finalement la quête de soi, est aussi une quête d’indépendance, un choix concret de se dire qu’aujourd’hui, maintenant, je vis pour moi-même et selon mes valeurs.

Et si on remettait l’église au milieu du village et qu’on décidait maintenant de n’agir qu’en fonction de ses propres valeurs et de ses propres choix. De laisser rayonner notre vrai nous ? car au final un maitre n’est un maitre que s’il a des disciple Et si l’on choisissait d’être à la foi notre propre maitre et notre propre disciple ?

Namaste les amis

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout